Veuillez choisir votre pays et votre langue
International, Français

Une journée de la vie de... Fabienne Heinzmann, spécialiste du cross-country marathon

17. janvier 2011

..une journée d'entraînement tout à fait normale pour se préparer au Grand Raid Christalp Verbier-Grimentz en août 2010

Encore 10 jours avant le signal du départ du Grand-Raid-Cristalp de Verbier à Grimentz, parcours jusqu'ici le plus long. À l'occasion du 21e anniversaire, le parcours a été rallongé et il compte au total 138 km et 5 800 mètres de dénivelés. La journée s'annonce longue...

7h00 : le réveil sonne, il faut se lever...Je regarde par la fenêtre, le soleil m'éblouit. C'est une superbe journée, parfaite pour un long et dur entraînement. Je file à la cuisine préparer le petit-déjeuner : café, pain frais, confiture, etc. Je profite de ce bon petit déjeuner avec mon chéri Alex. C'est comme cela que la journée commence le mieux. À présent, il faut enfiler la tenue VTT, préparer le bidon et emporter quelques barres de céréales. Je charge mon VTT BMC, mes chaussures de cycliste, le casque et quelques tenues de rechange sèches dans la voiture. Aujourd'hui, je vais faire connaissance avec une partie du parcours du marathon VTT Verbier-Grimentz. Je me rends en voiture jusqu'à Vex. C'est ici le départ de mon entraînement, en direction de la station Veysonnaz. La première montée jusqu'au parcours est plus longue que je ne le pensais. Après environ 10 km, je peux m'engager sur le parcours. La partie du parcours de Veysonnaz à Hérémence a quelques passages techniques que j'étudie très bien. Je remarque très vite que tout se déroule bien et que cela me plaît d'être sur le parcours. Il est très important pour moi que je termine mon dernier entraînement sur le parcours avec un bon sentiment. En étant très motivée, j'attaque la montée jusqu'à Mandelon. ... si les jambes sont aussi en forme le jour de la course, ça va être génial...Ce sont ces idées qui m'accompagnent.

Peu avant Mandelon, je rencontre un camarade de VTT qui veut également prendre connaissance du parcours et nous continuons ensemble. C'est encore beaucoup plus agréable de ne pas être seul en selle. Le temps passe comme une étoile filante. Nous arrivons déjà bientôt à Evolene. Nous nous arrêtons à une fontaine, remplissons les bidons avec de l'eau fraîche et mangeons une barre de céréales. Cela fait maintenant quatre heures que je suis sur le vélo. Il y a encore une montée jusqu'à Eison et ce n'est pas ma montée préférée. Je suis contente lorsque nous pouvons nous engager, arrivés en haut, sur le très joli singletrail. Nous profitons pleinement de la descente, tout en exultant de joie. Je suis comme ça, quand je m'amuse, il faut que ça sorte...À Eison, nos chemins se séparent et je retourne à Vex, où j'avais garé ma voiture ce matin. Après 5h et demie d'entraînement sur le vélo, je suis contente d'en descendre. Ma journée d'entraînement achevée, j'ai un bon sentiment et confiance en moi. J'essaie de garder le mieux possible ces bonnes sensations dans mes jambes car cela m'aide alors pour les passages de la course extrêmement difficiles. Je me change et profite d'un cocktail régénérateur qui permet de décompresser rapidement.

Heureuse, je rentre à la maison et attend mon chéri Alex qui a fait connaissance avec la première partie du parcours de la course. Nous avons passé tous les deux une superbe journée que nous nous racontons et ne gardons que les sentiments positifs.
Nous nous réjouissons à l'idée d'un bon dîner ainsi que de pouvoir allonger les jambes. C'était une journée absolument géniale : un bon entraînement, beaucoup de soleil et un bon repas pour finir. Que veut-on de plus...

 

www.fabienneheinzmann.ch