Veuillez choisir votre pays et votre langue
International, Français
Plenty of books about suffering written in the single face of Alex Moos....  Photo: A. Kuestenbrueck
Plenty of books about suffering written in the single face of Alex Moos.... Photo: A. Kuestenbrueck

ABSA Cape Epic: Une journée difficile pour le BMC Mountainbike Racing Team, lors de la 3ème étape

30. mars 2011

Worcester, South Africa

La troisième étape, avec départ à Tulbagh et arrivée à Worcester, avec ses 125km et 1'900m de dénivelé positif ont donné passablement de fil à retordre à notre équipe. Non seulement, tout le village d'accompagnement de la course a « déménagé » durant l'étape (environ 100km de déplacement), mais, surtout pour les coureurs, la journée a été terrible.

Avec, après quelques kilomètres, à nouveau une montée incroyable en début de course, sur un chemin très caillouteux et avec très peu d'adhérence, nos gars ont très vite compris que ce serait très difficile aujourd'hui.
Alex Moos a déclaré à l'arrivée : « Je n'ai jamais pratiqué le VTT sur des routes comme celles qui nous sont proposées ici ! Au Grand Raid Verbier - Grimentz, nous connaissons le terrain. Ici, nous allons de surprise en surprise... Et chaque jour est un raid en soi ! Routes sableuses, terre battue avec vaguelettes, chemins caillouteux, route goudronnée, passage de rivière avec l'eau jusqu'aux genoux, tout y passe... Il n'y a pas une minute de répit durant tout le trajet». Vous l'aurez compris, après avoir connu « L'Enfer du Nord » avec les pavés de Paris - Roubaix, Alex, avec son collègue Balz Weber, fait connaissance avec l'enfer du sud de la Cape Epic et les routes de Dr. Evil, alias M. Leon Evans, le responsable du parcours...

Et Balz Weber d'ajouter : « J'ai eu une très mauvaise journée aujourd'hui. Malgré les bons soins de notre soigneur Chad, je n'ai pas bien récupéré de l'étape d'hier, j'avais les jambes lourdes, impossible de faire tourner le pédalier comme je voulais... ».
Avec les difficultés du jour, les autres concurrents ont bien entendu également souffert, ce qui a permis « d'égaliser » un peu sur la fin. La Direction de course a aussi rallongé le délai de rentrée d'une heure aujourd'hui, un signe qui ne trompe pas : vraiment une journée terrible pour « Guerriers de la Cape Epic » !
Alex et Balz sont arrivés à Worcester en 5h35'16'', avec 30' de retard sur les premiers du jour, les Allemands Genze - Kaess, le second nommé étant le double Champion d'Allemagne en titre de marathon VTT. Le gratin du VTT mondial se dispute les victoires d'étape chaque jour et les coureurs du BMC Mountainbike Racing Team se battent à fond pour braver la concurrence des meilleurs mondiaux. Grâce à leurs efforts, ils se maintiennent toujours au 10ème rang du classement général, ce qui représente un exploit en soi.

Demain, pour la 4ème étape, nous aurons un contre-la-montre dans les collines de Brandwatch, dans une proche banlieue semi-désertique de Worcester. Au menu : 32km avec 800m de dénivelé positif, une boucle trompeuse qui v tout demander aux coureurs et qui va aussi laisser des traces dans les organismes déjà mis à rude épreuve depuis le début de la course : 336km parcourus avec 7'000m de dénivelé... Avec l'étape de demain, la moitié du pensum aura été accompli. L'enfer du Sud, cette Cape Epic... A demain...

 

Texte: Ugo Dessimoz