Veuillez choisir votre pays et votre langue
International, Français

team news

Philippe Gilbert et le reste du peloton ont souffert des conditions météorologiques exécrables. (©BMC/Tim De Waele.)
Philippe Gilbert et le reste du peloton ont souffert des conditions météorologiques exécrables. (©BMC/Tim De Waele.)

Vuelta a España, 14ème étape : 14ème étape : des conditions difficiles

7. septembre 2013

Sous la pluie et dans le froid, le champion du monde sur route Philippe Gilbert a fait l'échappée sur la moitié de l'étape en montagne ce samedi à la Vuelta a España. Son coéquipier Dominik Nerz passe de la 17ème à la 13ème place au général.

'Une journée horrible'
Nerz, qui est arrivé 21ème, a qualifié la journée sur la course de 155,7 kilomètres, d'  « horrible » et a avoué qu'il n'obtenait habituellement pas de bons résultats par des conditions météorologiques défavorables. « Ces derniers jours, nous avons toujours eu plus ou moins 30 degrés, mais aujourd'hui, il faisait 10 degrés et il pleuvait des cordes », a-t-il dit. « C'était dur, pas seulement sur le plan physique, mais aussi mentalement. Finalement, je suis vraiment content de toujours grimper au général ». Gilbert est arrivé 15ème aujourd'hui à 6:14 du vainqueur de l'étape en solo Daniele Ratto (Cannondale Pro Cycling), l'unique survivant de la première échappée. « Phil a vraiment souffert du froid », a déclaré Noel Dejonckheere, qui a suivi l'échappée sous les averses, les éclairs dans les cols de montagne sur la course de 155,7 kilomètres. Vincenzo Nibali (Astana Pro Team) conserve la tête du classement général en terminant deuxième à 3:53. Nerz est à 11:40 et une autre étape de montagne difficile arrive ce dimanche. Yvon Ledanois, Directeur Sportif Adjoint au BMC Racing Team, a déclaré qu'il était fier de la performance de l'équipe. « Aujourd'hui, c'était une journée où les conditions étaient très mauvaises », a-t-il dit. « Je me rappelle de journées comme celle-ci quand j'étais coureur. Pour Philippe, le résultat n'a pas été mauvais. Il était impossible de parler stratégie avec qui que ce soit. Les coureurs avaient juste l'esprit occupé à 100% pour avoir le courage d'aller jusqu'au bout. Malheureusement, demain, la météo sera probablement la même ».