Veuillez choisir votre pays et votre langue
International, Français

team news

Tejay van Garderen a passé une journée supplémentaire sur le podium vendredi. (©Sirotti.)
Tejay van Garderen a passé une journée supplémentaire sur le podium vendredi. (©Sirotti.)

Tour de France, Etape 18: Le Contre La Montre en Perspective

20. juillet 2012

Les deux coureurs du BMC Racing Team présents dans le top 10 du Tour de France, Cadel Evans et Tejay van Garderen, sont restés en sécurité dans le peloton à l’approche du final pluvieux vendredi à la veille du dernier contre la montre.

Stratégie Simple Pour Le Contre La Montre
Van Garderen et Evans sont restés respectivement cinquième et sixième du classement général, tandis que le classement général reste inchangé à l’issue de la course de 222,5 kilomètres qui fut la scène de la seconde victoire d’étape du champion du monde sur route Mark Cavendish qui s’est imposé au sprint. À l'approche du contre la montre individuel de samedi, van Garderen est à 08 :30 d’écart de la tête du classement général de Bradley Wiggins (Sky Procycling) et 2:37 derrière la quatrième place de Jurgen Van Den Broeck (Lotto-Belisol Team). Le porteur du maillot de meilleur jeune a expliqué que sa stratégie pour le contre la montre est simple. « Je vais vider le réservoir et voir où je me situe, » a déclaré van Garderen. «J'ai réalisé une bonne performance la dernière fois. Peut-être que je peux faire encore mieux. » Van Garderen a terminé quatrième dans les deux contre la montre de la course.

Evans: «Je vais tout donner »
Après s’être placé 35e de l’étape vendredi, Evans repensé à ce Tour qui l'a vu passer en seconde position du général à l’issue de la 7ème étape, puis tomber à la quatrième place après l'étape 11 et en septième position après l’étape 16. Il a repris ensuite une place jeudi. «J'ai vécu certains jours qui étaient vraiment importants et qui m’ont plutôt écarté du podium», a déclaré Evans. « Je vais voir si je peux encore sauver quelque chose demain dans mon Tour. Nous en saurons plus quand j'arriverai au premier temps intermédiaire. Je vais tout donner, mais partant de 80 pour cent voire 70 pour cent de n'est pas vraiment suffisant pour un chronos du Tour. »

Un Chien Provoque Une Chute
Philippe Gilbert a eu une frayeur à 106 kilomètres de l'arrivée quand un chien a couru à l'avant du peloton, provoquant la chute  du champion belge en contre la montre, ainsi que d’autres coureurs. Gilbert a déclaré que le chien, qui n'était pas en laisse, a peut-être paniqué quand il a vu passer la course. « Il a couru au milieu du peloton et nous ne pouvions rien faire pour l'éviter », a déclaré Gilbert. «J'ai été plutôt énervé par les gens parce que je pense c’est très dangereux de laisser un si gros chien en liberté. Cela aurait pu être vraiment dangereux. En fin de compte, j'ai des abrasions sur mon épaule gauche et mon coude, mais rien de cassé, ce qui est le plus important en vuees Jeux olympiques. J'ai eu de la chance. »

Écoutez les commentaires de complets d’Evans (en anglais), Gilbert (en français) et van Garderen (en anglais) sur la ligne audio du BMC Racing Team au Tour de France.