Veuillez choisir votre pays et votre langue
International, Français

team news

Cadel Evans a repris du temps sur le maillot jaune non dans une montée mais dans une nouvelle descente lors de la 17ème étape. (©BMC/Tim de Waele.)
Cadel Evans a repris du temps sur le maillot jaune non dans une montée mais dans une nouvelle descente lors de la 17ème étape. (©BMC/Tim de Waele.)

Tour de France, 17ème Étape: On se rapproche du maillot jaune

20. juillet 2011

Pinerolo, France

Cadel Evans de l´équipe BMC Racing Team a opéré un rapproché de 27 secondes sur le maillot jaune lors de la 17ème étape Mercredi suite à un final épique dans lequel il a tout d´abord maitrisé la dernière descente ultra technique avant de reprendre ses principaux rivaux sur la ligne d´arrivée.

Garder la trajectoire
Evans reste à la deuxième place du classement général mais ne pointe plus qu´à 1 :18 du maillot jaune Thomas Voeckler (Team Europcar), le perdant du jour. L´ancien champion du monde a réussi à garder la même avance sur ses principaux rivaux classés juste derrière lui malgré quelques moments délicats dans la dernière descente sinueuse du Col de Pramartino. « Il y avait  plus de virages et de parties ombragées que lors de la descente de la veille (16ème étape) où j´avais réussi à reprendre du temps sur mes rivaux. Ces conditions ont affecté la visibilité dans ces sous-bois » commentait Evans. « Du coup j´ai préféré ne prendre aucun risque surtout en voyant Voeckler quitter la route deux fois devant moi dans la descente. Cela fait réfléchir. Une fois sur la portion plate de fin nous nous sommes organisés pour revenir. »

Le déroulé
Edvald Boasson Hagen (Sky Pro Cycling) s´impose en solitaire après avoir déposé ses principaux compagnons d´échappée dans le dernier col et signe là son deuxième succès d´étape sur ce Tour de France. Cadel Evans ne s´est pas affolé dans la descente quand il a vu partir Alberto Contador (Saxo Bank-Sungard) et Samuel Sanchez (Euskatel-Euskadi). « Ils sont partis juste après que nous ayons franchi le col et je me suis retrouvé bloqué derrière Andy (Schleck) et n´ai pas pu le contourner. J´ai attendu la fin de la descente dans laquelle je n´ai pas pris de risques et au final nous sommes revenus sur Contador et Sanchez en nous organisant dans la pleine avec les Schleck. Je possède toujours un bel avantage sur Alberto mais il a prouvé aujourd´hui ce dont il est capable quand il est en forme. »