Veuillez choisir votre pays et votre langue
International, Français

team news

Cadel Evans troque son maillot à étoiles de champion du monde contre le maillot rose. (Photo: Heinz Zwicky)
Cadel Evans troque son maillot à étoiles de champion du monde contre le maillot rose. (Photo: Heinz Zwicky)

Giro d’Italie, étape 2 : Evans en rose, Kohler hors course

9. mai 2010

Utrecht, The Netherlands

Cadel Evans de l’équipe BMC Racing a conservé dimanche la tête durant l’étape du Giro d’Italie à la suite d’une étape parsemée de chutes dont celle de l’un des membres de l’équipe du champion du monde, Martin Kohler.

A nouveau en rose

Evans passe à présent en tête avec une seconde d’avance sur le vainqueur de la deuxième étape, Tyler Farrar (Garmin-Transitions). Le champion du monde est en rose pour la seconde fois de sa carrière. En 2002, Evans était en tête de la course avant de finir 14e au classement général. « Je pense qu'il faut être bon du début à la fin de n’importe quel tour de trois semaines », affirme Evans. « Cela dit, je suis également le coureur qui a perdu le Tour de France avec un retard de 23 secondes seulement, c’est pourquoi j’ai sans doute un regard différent de celui de la plupart des coureurs de l’équipe GC. »

Kohler se casse la clavicule
L’équipe BMC Racing a subi une perte cruciale lorsque Kohler abandonna après s’être cassé la clavicule. Le Suisse et son coéquipier Michael Schär ont chuté lors d’un carambolage à 42 kilomètres de l’arrivée sur une course de 209 km.  Mauro Santambrogio et Florian Stalder (chutes) et John Murphy (crevaison) ont également été retenus lors d’autres incidents dans les derniers kilomètres. « L’étape d’aujourd’hui a été la plus ridiculement dangereuse et tendue que j’ai courue de toute ma carrière », déclara Evans. « Je ne sais pas pourquoi tout le monde était si tendu aujourd’hui. C’est peut-être un peu le manque d'expérience ou comme si vous preniez une équipe de grand tour et la lanciez sur ces routes qui constituent davantage le terrain de jeu des coureurs de classiques. »

Stratégie : regarder devant
Le directeur sportif de l’équipe BMC Racing, John Lelangue, expliqua qu’il ne s’attendait pas à ce qu’Evans soit à la tête si tôt dans cette course de 21 jours, « mais le point le plus important est de gagner du temps sur les autres prétendants ». « Nous voulons être dans le premier groupe tous les jours et ne pas perdre de temps pour arriver en bonne position dans les 10 derniers jours. C’est toujours l’objectif de l’équipe. »