Veuillez choisir votre pays et votre langue
International, Français

team news

Cadel Evans s'est battu jusqu'au bout dans des conditions météorologiques défavorables. (©Sirotti.)
Cadel Evans s'est battu jusqu'au bout dans des conditions météorologiques défavorables. (©Sirotti.)

Tour d'Italie, 14ème étape : Evans toujours deuxième

18. mai 2013

Cadel Evans a maintenu sa deuxième place au classement général ce samedi au cours d'une étape froide, pluvieuse, et parfois neigeuse. Mais le coureur du BMC Racing Team a concédé 33 secondes au leader de la course Vincenzo Nibali (Astana Pro Team), qui est arrivé deuxième, juste après Mauro Santambrogio (Vini Fantini-Selle Italia), vainqueur de l'étape.



Une journée vraiment difficile
Evans a perdu du temps dans le dernier kilomètre d'ascension et arriv  sixième. Nibali a gagné un bonus temps de 12 secondes et accroît son avance de 1:20 sur Evans et 2:46 sur le troisième du classement, Rigoberto Uran (Sky Procycling), qui a une seconde d'avance sur Santambrogio. « Ce n'était pas ma meilleure journée », a déclaré Evans. « Concéder du temps à l'autre prétendant au classement général n'est certainement pas ce que je voulais. Je n'ai simplement pas pu répondre à l'attaque de Nibali. Je pense que ça a à voir avec les deux derniers jours. J'espère que c'était ma pire journée de montagne ; sinon, ce sera difficile de se battre pour la victoire ». L'étape de dimanche doit se terminer avec une autre arrivée au sommet, mais les conditions météorologiques pourraient changer les  plans, d'après les organisateurs.

La météo bouleverse la course
En raison du froid et d'une visibilité réduite ce samedi, la première ascension de la journée, Sestrière, a été supprimée. Le parcours a été modifié et la course a été allongée. De 168 kilomètres, elle est passée à 180 kilomètres. « C'était vraiment une journée difficile pour tout le monde », a déclaré Evans. « Mais tous dans l'équipe, qu'il s'agisse des mécaniciens, du staff ou des coureurs, ont fait de leur mieux. On ne peut pas demander plus ». Fabio Baldato, Directeur Sportif Adjoint au BMC Racing Team, a dit que l'équipe avait tout fait pour protéger Evans dans ces conditions difficiles ; rouler à l'avant, aller chercher des vêtements chauds et de la nourriture, et le guider au pied des ascensions. « Cadel est toujours là », a déclaré Baldato. « Pour moi, il a fait un gros travail pour rester près de Nibali et Santambrogio. Aujourd'hui, ils étaient plus forts. Il a seulement perdu quelques secondes sur Uran. Donc, pour le moment, nous sommes contents et nous sommes confiants ».

Ecoutez l'intégralité des commentaire de Baldato et Evans sur l'Audio Line du BMC Racing Team consacrée au Giro.