Veuillez choisir votre pays et votre langue
France, Français

team news

Klaas Lodewyck (second à droite) a réalisé son troisième top 10 de la saison. (©BMC/Tim de Waele.)
Klaas Lodewyck (second à droite) a réalisé son troisième top 10 de la saison. (©BMC/Tim de Waele.)

Vuelta a España, étape 2: Lodewyck Cinquième

19. août 2012

Klaas Lodewyck a sprinté pour la cinquième place pour le BMC Racing Team à la Vuelta España, dimanche, manquant de peu une place sur le podium au sprint en légère montée à la fin de la course de 181,4 kilomètres.

 

 



Aidé Par Ballan

Le jour où la température a grimpé à 44 degrés Celsius (111 degrés Fahrenheit), Lodewyck a déclaré s’être appuyé sur son coéquipier et ancien champion du monde sur route, Alessandro Ballan, pour le placer dans une position idéale. « Je lui ai demandé de me déposer à 1,5 km de l'arrivée et lui ai dit que je prendrais une roue», a déclaré Lodewyck. «J'ai pris la roue de Gert Steegmans (Omega Pharma-Quick Step), parce que toute son équipe était là, mais à la fin ils ont été coincés. Alors je les ai dépassé sur la droite et j’ai mis plein gaz vers l'avant. Mais les 50 dernières mètres était trop pour moi et deux hommes m’ont dépassé. » John Degenkolb (Argos-Shimano) a remporté la l’étape de justesse devant Allan Davis (Orica-GreenEdge) et Ben Swift (Sky Procycling).

 

Une Etape Difficile En Perspective

John Lelangue, directeur sportif du BMC Racing Team a dit qu’avec cinq coureurs dans le top 20 (Ballan 10ème, Philippe Gilbert 11ème, Amaël Moinard 16ème, Brent Bookwalter 18ème  et Steve Morabito 19ème), tous a seulement quelques 10 secondes d’écart de la tête de course détenue par Jonathan Castroviejo (Movistar Team), l'équipe est en bonne condition pour l'étape de 155,3 km lundi, qui devrait bousculer le classement général. L’ascension de catégorie 1 de l'Alto de Arrate aura lieu dans les 10 derniers km. «Le plus important pour nous est de protéger et Steve Brent et peut-être Amaël », a déclaré Lelangue. « La bonne chose c’est que nous n'avons pas la pression de la course sur nos épaules. Mais le plus important c’est d'être régulier avec ces trois hommes et puis nous allons gérer jour après jour. »