Veuillez choisir votre pays et votre langue
France, Français

team news

Philippe Gilbert est le champion national Belge sur route et au contre la montre.
Philippe Gilbert est le champion national Belge sur route et au contre la montre.

Deux Minutes Avec... Philippe Gilbert

5. janvier 2012

Santa Rosa, California

C'est la première dune série d'interviews pour apprendre à connaitre les nouveaux coureurs du  BMC Racing Team en 2012. Aujourd'hui, nous allons à la rencontre de Philippe Gilbert. Le champion national Belge sur route et au contre la montre a aussi été le coureur N° 1 mondial en 2011.

Comment appréhendez-vous cette saison après avoir reporté autant de courses?
"Je sais que ce que j'ai fait l'an dernier était incroyable. Mais j'avais un bon soutien et la confiance de mon équipe - ce que j'ai déjà de la part du  BMC Racing Team actuellement. Donc je sais que j'aurai le soutien et la condition qu'il faut pour faire de bonnes performances. Physiquement, on peut parfois être à trois ou cinq pour-cent moins que ce que 'on souhaiterait et on ne gagne pas. Si je ne gagne pas, ça fait partie du sport."

Si tu pouvais faire des voeux pour 2012, qu'est ce que tu souhaiterais?
"Je souhaiterai de n'avoir aucune mauvaise chute ni de tomber malade. Si je peux éviter cela, je serai sur la voie pour de bons résultats. C'est difficile d'espérer gagner une course ou l'autre. je n'ai pas besoin de pression supplémentaire car je vais commencer la plus part des classiques en faisant partie des favoris. Au lieu de cela, je vais juste espérer de donner le meilleur et d'être aussi bien préparé  que possible.

Comment ce sera de prendre le départ du Tour de France en tant que coéquipier du vainqueur en titre?
"Je connaissais déjà Cadel car j'ai déjà été son coéquipier précédemment. Mais je peux voir qu'il est différent maintenant. Il a déjà remporté le Tour et ce n'est pas le même Cadel que celui que j'ai connu en 2009. Mais il est toujours très professionnel, très concentré et le fait d'être à ses côtés au départ du Tour de France sera quelque chose de très spécial."

Si tu compare le coureur que tu es maintenant à celui que tu étais il y a un an, en quoi as tu changé?
"J'essaie juste de recommencer après chaque saison, que ce soit une bonne ou une mauvaise saison. J'essaie toujours de donner le meilleur de moi-même. Je ne pense pas à la victoire. J'ai toujours ma motivation et mes objectifs restent les mêmes, que j'ai gagné une course ou non. Je prendrai le départ de chaque course comme si je ne l'avais jamais remporté, même si je l'ai gagnée dans le passé."