Veuillez choisir votre pays et votre langue
France, Français

team news

Greg Van Avermaet, deuxième en partant de la gauche, est le coureur du BMC Racing Team le mieux classé. (©BMC/Tim De Waele.)
Greg Van Avermaet, deuxième en partant de la gauche, est le coureur du BMC Racing Team le mieux classé. (©BMC/Tim De Waele.)

Greg Van Avermaet Septième au Tour des Flandres

31. mars 2013

Greg Van Avermaet arrive septième, Daniel Oss 12ème et Marcus Burghardt 22ème. Le BMC Racing Team compte donc trois coureurs dans le top 25 du Tour des Flandres ce dimanche.

Van Avermaet : au maximum

Van Avermaet, troisième de Gand-Wevelgem il y a une semaine, a dit qu'il roulait déjà au maximum lorsque le vainqueur Fabian Cancellara (RadioShack-Leopard) a initié la première de ses deux attaques décisives. « C'était une course difficile, mais j'avais de bonnes jambes et j'étais dans de bonnes conditions », a déclaré Van Avermaet. « Je pense avoir fait une bonne course. Mais quand Cancellara et (Peter) Sagan sont partis dans la dernière côte du Kwaremont, il était impossible de les suivre. Ils allaient trop vite, j'étais à mon maximum à ce moment-là ». Cancellara a attaqué Sagan (Cannondale Pro Cycling) et Jurgen Roelandts (Lotto Belisol) dans le Patenberg et est parti en solitaire à 13 kilomètres de l'arrivée. Il remporte la victoire de cette course de 256,2 kilomètres, sa deuxième victoire sur la course en quatre ans. « On était tous au maximum aujourd'hui, alors la performance de Cancellara est énorme », a déclaré Van Avermaet. « Il était sans aucun doute le meilleur coureur du Tour des Flandres ». 

Hushovd : des problèmes de respiration

Le coureur du BMC Racing Team Thor Hushovd n'a pas terminé la course. Il s'agissait seulement de son deuxième abandon en 12 participations. « Au départ, je me sentais plutôt bien, j'avais de bonnes sensations dans les jambes, alors je sais que j'étais en forme à ce moment-là », a déclaré l'ancien champion du monde sur route. « Mais quand j'ai voulu forcer, j'ai eu du mal à respirer. J'avais l'impression de respirer dans une paille. Je savais qu'en étant comme ça, je ne pourrais rien faire sur la course. J'avais déjà mal, alors, au lieu d'insister, j'ai décidé d'arrêter et tout miser sur Paris-Roubaix ». Le Président/Manager Général Jim Ochowicz a dit que le BMC Racing Team a raté une occasion à 30 kilomètres de l'arrivée lorsque cinq hommes ont rattrapé les coureurs rescapés d'une échappée. « Quand Roelandts est parti, j'espérais que l'un de nos gars parte avec lui car il aurait été beaucoup moins difficile de rattraper ces gars », a déclaré Ochowicz. « Vous avez vu ce qu'a fait Cancellara dans le Kwaremont. Sagan arrivait à peine à le suivre ».

Ecoutez l'intégralité des commentaires d'Hushovd (en anglais et en français), Ochowicz et Avermaet (en français) sur l'audio line du BMC Racing Team.