Veuillez choisir votre pays et votre langue
France, Français

team news

Adam Blythe (au milieu) a été aidé par son coéquipier Taylor Phinney (deuxième en partant de la gauche) pour finalement faire partie du groupe de tête lorsqu'un accident a fait voler le peloton en éclats. (©BMC/Tim De Waele.)
Adam Blythe (au milieu) a été aidé par son coéquipier Taylor Phinney (deuxième en partant de la gauche) pour finalement faire partie du groupe de tête lorsqu'un accident a fait voler le peloton en éclats. (©BMC/Tim De Waele.)

Tour d'Italie, 1ère étape : Blythe arrive septième

4. mai 2013

Adam Blythe est le seul coureur du BMC Racing Team a ne pas avoir été retenu par un accident qui a fait voler le peloton en éclats ce samedi lors de la première étape du Giro. Klaas Lodewyck a été projeté dans les barrières mais n'a pas été grièvement blessé.

Blythe gêné au début du sprint

Moins d'une douzaine de coureurs ont échappé au carambolage qui a eu lieu lorsque 207 coureurs ont dû prendre un virage à droite avant de s'engager sur un secteur pavé du circuit final de huit kilomètres. L'étape faisait au total 130 kilomètres. « Des gars m'en emmené avec eux et je me suis retrouvé dans les barrières », a déclaré Lodewyck. « J'ai un peu mal au poignet gauche. J'espère que la douleur est seulement due au choc et que ça va aller pour reprendre la route demain sans douleur ». Blythe est arrivé septième et c'est Mark Cavendish (Omega Phama-Quick Step) qui a remporté l'étape devant Elia Viviani (Cannondale Pro Cycling) et Nacer Bouhanni (FDJ). « J'ai un peu été gêné quand le sprint a été lancé. C'est dommage parce que Taylor (Phinney) a bien bossé pour moi », a déclaré Blythe. « J'espère avoir une autre occasion comme celle-ci pour tenter notre chance. Il y a bien longtemps que je n'ai pas fait de sprint massif, depuis le Tour du Qatar, pour ainsi dire. Alors j'espère que d'autres viendront ». 

Evans content de prendre les choses comme elles viennent

Fabio Baldato, Directeur Sportif Adjoint au BMC Racing Team a dit qu'excepté Lodewyck, l'équipe s'en est bien sortie comparé à la « nervosité » de la course du jour. « Taylor a fait un super boulot pour aider Adam à bien se positionner », a déclaré Baldato. « Il a un peu dû se battre contre Bouhanni et il a peut-être perdu un peu d'énergie à ce moment-là. Mais en général, c'était une bonne journée pour nous ». Cadel Evans a dit qu'il s'attendait à des moments d'inquiétude, mais il attend avec impatience le contre-la-montre par équipe de dimanche ainsi que les étapes décisives de la course de trois semaines. « Le début d'un grand tour est toujours nerveux », a déclaré Evans. « Un circuit serré, des routes difficiles, des nids de poules, et j'en passe... tout cela rend la course nerveuse. Mais je suis content de prendre les choses comme elles viennent et de bien m'en sortir. Ce n'était qu'un échauffement pour les jours à venir, qui préciseront à quel moment la course va réellement commencer ».

Ecoutez