Veuillez choisir votre pays et votre langue
France, Français

team news

Au BMC Racing Team, Greg Van Avermaet est arrivé quatrième. (©BMC/Tim De Waele.)
Au BMC Racing Team, Greg Van Avermaet est arrivé quatrième. (©BMC/Tim De Waele.)

Au BMC Racing Team, une quatrième place pour Van Avermaet à Paris-Roubaix

7. avril 2013

Au BMC Racing Team, Greg Van Avermaet complète son top 10 du printemps avec une quatrième place ce dimanche au Paris-Roubaix, une édition particulièrement poussiéreuse.

Au pied du podium

Intégré tardivement à la sélection du BMC Racing Team pour la course de 254,5 kilomètres, faite de routes étroites et de pavés, Van Avermaet a raté de peu une place sur le podium, devancé par Niki Terpstra (Omega Pharma-Quick Step). Van Avermaet, Terpstra et Damien Gaudin (Team Europcar), arrivé 5ème, ont franchi la ligne 31 secondes après Fabian Cancellara (RadioShack-Leopard), qui a battu Sep Vanmarcke (Blanco Pro Cycling) au sprint au vélodrome de Roubaix. Il remporte ainsi la course pour la troisième fois. Ce printemps, Van Avermaet a fait une troisième place à Gand-Wevelgem, une cinquième place à l'Omloop Het Nieuwsblad, une sixième place au Strade Bianche et une septième place au Tour des Flandres. « Je sentais que je pouvais faire quelque chose de bien ici après les Flandres », a-t-il dit. « C'était donc une bonne idée de faire cette course ».  Le résultat de Van Avermaet couronne une journée pour le BMC Racing Team qui a vu Michael Schär faire une échappée, Taylor Phinney mener le peloton dans la forêt d'Aremberg et Thor Hushovd rouler à l'avant du groupe avant qu'il ne soit victime d'une série de problèmes.

Impossible de réduire l'écart

Alors que la course s'est fractionnée en plusieurs petits groupes à l'avant, Van Avermaet les a tous remontés. Mais lorsque Cancellara et Zdenek (Omega Pharma-QuickStep) ont attaqué dans les 25 derniers kilomètres, Van Avermaet a été piégé. « Gaudin était entre-deux, il a mal pris un virage et a perdu deux mètres », a déclaré Van Avermaet. « J'ai essayé de les rattraper, j'étais à un mètre d'eux, mais je n'ai jamais réussi à faire mieux. Lorsque l'on n'est pas dans la roue, et qu'il y a du vent, c'est suicidaire ». Fabio Baldato, Directeur Sportif Adjoint au BMC Racing Team, a dit qu'il était fier de Van Avermaet, qui réalise sa meilleure performance en cinq participations au Paris-Roubaix. « C'était une grosse journée empreinte de mauvaise chance », a-t-il dit. « Mais nous étions près du but. Je suis fier de ce que les gars ont fait aujourd'hui. Ils ont tous été de bons coéquipiers ». 

Phinney s'est senti bien au début

Phinney, qui est arrivé 23ème, a dit qu'après s'être senti en forme durant les 200 premiers kilomètres, les choses ont commencé à aller moins bien dans les 10 derniers secteurs pavés (sur 27).  « Je me sentais peut-être un peu trop bien », a-t-il dit. « Je pense que j'étais un peu trop enthousiaste. Je n'ai jamais eu de problème ou d'accident. Mais je n'ai pas eu la pêche que j'aurais aimé avoir pour rester avec le groupe de tête à Mons-en-Pévèle. C'est vraiment dommage ». Hushovd, qui a participé à la course pour la 13ème fois (et a terminé 10 fois la course), est arrivé 35ème, dit qu'il n'a pas eu de chance. « Je me sentais vraiment bien, mais j'ai dû changer de vélo, et ce n'était pas facile de revenir », a-t-il dit. « Quand je suis revenu, j'ai été victime d'une crevaison, puis une deuxième, puis un accident. Quatre fois j'ai dû me battre pour revenir à l'avant. J'étais épuisé, mais j'étais toujours là. Ensuite, ils ont accéléré le rythme lorsque j'ai crevé. C'est donc une nouvelle journée décevante pour moi ». 

Ecoutez l'intégralité des commentaires de Baldato, Hushovd, Jim Ochowicz – Président Directeur Général du BMC Racing Team et Van Avermaet sur l'audio line du BMC Racing Team.