Veuillez choisir votre pays et votre langue
France, Français

team news

Alessandro Ballan a réalisé le meilleur résultat du BMC Racing Team samedi. (©Sirotti.)
Alessandro Ballan a réalisé le meilleur résultat du BMC Racing Team samedi. (©Sirotti.)

Ballan Huitième de Milan-San Remo

17. mars 2012

Alessandro Ballan a terminé huitième pour le compte du BMC Racing Team, samedi à Milan-San Remo tandis que ses coéquipiers Greg Van Avermaet et Philippe Gilbert ont vu leurs espoirs s’envoler, tous deus victimes de chutes durant la course de 298 kilomètres.

Van Avermaet Blessé Aux Cotes
Ballan et Van Avermaet étaient dans un petit groupe de poursuivants derrière le trio de tête lorsqu’un coureur a chuté dans le dernier virage avant le final. Van Avermaet a expliqué avoir touché un mur de pierre durant sa chute. « Je ne me sens pas très bien dans tout le coté gauche, mais je peux encore bouger, » a déclaré Van Avermaet. « Je vais faire des radiographies en espérant que tout va bien. C’est vraiment dommage car 300 kilomètres séparent Milan de San Remo, alors c’est décevant de tomber dans le final. » Ballan a expliqué qu’il était en train de lancer le sprint pour Van Avermaet quand il a évité la chute de peu. « Le coureur d’Omega Pharma-Quickstep m’a touché et a chuté, mais j’était juste devant lui, » dit-il. « Je pense que Greg aurait pu faire un Top 5 s’il n’était pas tombé. » Simon Gerrens (GreenEDGE Cyling Team) a remporté la course devant Fabian Cacellara (RadioShack-Nissan) et Vincenzo Nibali (Liquigas-Cannondale). Ce fut le troisième Top 10 pour Ballan à Milan-San Remo. « J’ai tenté le sprint, mais je n’avais pas les jambes, » a t-il déclaré.

Une Chute Frustrante
Gilbert a explqué que sa chute, près du sommet de Cipresa, durant l’avant dernière ascension du jour, ne l’a pas vraiment blessé mais a ruiné une bonne journée dans l’ensemble. « Je me sentais bien, mais j’ai manqué de chance avec cette chute, » a t-il déclaré. « Un coureur de chez FDJ-Bigmat a fait un écart et il est tombé, il a fait chuter d’autres coureurs, dont moi. Ca fait partie du jeu. » A ce moment là, tout allait selon les plans établis, explique le Directeur Sportif du BMC Racing Team, John Lelangue. Une échappée précoce de 9 coureurs avait accumulée une avance de 13 minutes, mais ce n’était pas une menace, a t-il dit. « Lorsque nous sommes arrivés à La Manie (à 100km du final), nous avons placé toute l’équipe à l’avant, avec une accélération dans le dernier kilomètre puis en allant plus tranquillement dans la descente, pour ensuite imposer un rythme élevé et durcir la course une fois au bord de mer. » Après cela, Lelangue a communiqué ses instructions via Gilbert pour réduire le travail de l’équipe à l’avant et attendre les deux dernières côtes. « Nous avons fait la sélection et nous devions la faire aujourd’hui » a dit Lelangue. « Malheureusement, les chutes font partie du sport. » George Hincapie, qui a aidé ses coéquipiers Michael Schar, Taylor Phinney, Manuel Quinziato et Marcus Burghardt pour mener la course aux moments clés, au aussi chuté a 40 km du final mais n’a pas été sérieusement touché.