Veuillez choisir votre pays et votre langue
Suisse, Français

Une journée de la vie de … Dario Cologna, fondeur et coureur sur BMC-FS01

21. décembre 2010

Victoire à Kuusamo, ou comment débuter parfaitement la saison 2011
Pour moi et mon camarade de chambre Curdin Perl, le réveil sonne à 7h30. Nous prenons le petit-déjeuner en compagnie des autres membres de l'équipe, ainsi que du kinésithérapeute et du médecin. Les préparateurs ski et les entraîneurs sont déjà en train de tester les skis.
Je fais ensuite un jogging de quelques kilomètres pour m'échauffer un peu dans le froid glacial. De retour à l'appartement, je prépare mon matériel, mange un peu et m'offre quelques minutes de repos. Dans la cabine de fartage, mon préparateur me donne les skis pour que je les teste. Nous essayons ensemble d'obtenir la meilleure harmonisation du matériel.
Une heure avant le départ, je commence avec le véritable échauffement et les entraîneurs me communiquent alors les dernières informations. De retour dans la cabine de fartage, je mets des vêtements propres et je me rends sur le départ 10 minutes avant mon départ. On nous installe à la cheville le transpondeur qui mesure notre temps, nous enlevons nos vêtements chauds et nous nous consacrons aux derniers préparatifs avant le départ.
En compétition, je me concentre sur ma stratégie et j'essaye d'utiliser les informations des entraîneurs au bord de la piste. Malgré le froid glacial, je me sens en pleine forme, ce que me confirment les entraîneurs lorsqu'ils m'indiquent mes temps intermédiaires. Sur les derniers kilomètres, je mobilise toute mon énergie et j'arrive à l'arrivée avec le meilleur temps.
Après avoir franchi la ligne d'arrivée, j'enfile le plus rapidement possible les vêtements secs que me fournit mon kinésithérapeute. Chaudement emmitouflé et après avoir pris une boisson régénératrice, je m'assois dans le siège du vainqueur et attend l'arrivée de mes derniers concurrents.
Toujours dans le siège du vainqueur, je donne ma première interview, avant le début de la cérémonie de remise des bouquets dans l'aire d'arrivée. C'est à chaque fois vraiment fantastique de monter tout en haut du podium. Je commence alors à avoir froid, c'est la raison pour laquelle j'essaye, avec les responsables média, que les interviews suivantes dans la mixed zone se réalisent de manière brève, pour me réfugier ensuite au chaud au centre de presse. C'est ici que se déroule la conférence de presse internationale avec les trois premiers arrivés. Après quelques interviews individuelles, je me rends au contrôle anti-dopage. Avant le contrôle en soi, il faut toujours remplir des formulaires, ce qui prend toujours quelque temps. Je vais voir ensuite les préparateurs ski dans la cabine de fartage et les remercie pour leur travail exceptionnel. La plupart du temps, j'analyse ensuite brièvement la course avec les entraîneurs.
Étant donné qu'une nouvelle course a lieu le lendemain, il est important de s'arrêter progressivement. Je skie donc encore une fois sur la piste pendant 20 minutes. Je reste un peu dans la chambre avant le dîner avec l'équipe, puis l'entretien concernant la prochaine journée de compétition.
Après une séance de kinésithérapie, je retourne fatigué, mais heureux dans la chambre, réponds à quelques SMS de félicitations, actualise mon site internet/ma page facebook et me couche tôt.

www.dariocologna.ch