Veuillez choisir votre pays et votre langue
Suisse, Français

team news

Sous les couleurs des Etats-Unis, Taylor Phinney était cinquième à tous les temps intermédiaires. (©Sirotti.)
Sous les couleurs des Etats-Unis, Taylor Phinney était cinquième à tous les temps intermédiaires. (©Sirotti.)

Mondiaux de contre-la-montre : deux dans le top 10

25. septembre 2013

Taylor Phinney (USA) et Marco Pinotti (ITA) du BMC Racing Team terminent respectivement cinquième et septième ce mercredi des championnats du monde UCI de contre-la-montre.

'Environ 15 minutes de trop'
Tony Martin (GER) a remporté son troisième titre consécutif de champion du monde de contre-la-montre avec 46 secondes d'avance sur Bradley Wiggins (GBR), qui a été plus rapide de deux secondes que Fabian Cancellara (SUI), qui se classe troisième. Vasil Kiryienka (BLR) a fini quatrième à 1:26, tandis que Phinney est à 2:08 et Pinotti, 2:41. « Je dirais qu'il y avait environ 15 minutes de trop pour moi », a déclaré Phinney. « J'ai un peu explosé en arrivant dans la ville et je n'ai jamais vraiment récupéré et puis j'ai assez souffert jusque l'arrivée ». Phinney, médaillé d'argent l'année dernière, a déclaré qu'il se sentait prêt après quatre semaines d'entraînement intensif au cours d'une saison où il a seulement couru trois contre-la-montre avant ce mercredi. « J'ai fait tout ce que je pouvais pour arriver dans la meilleure forme possible, mais je savais qu'il allait être difficile de sortir la grosse artillerie avec les meilleurs au monde ici », a-t-il dit. « A vrai dire, j'aurais été plus heureux avec une place sur le podium. Mais je suis content du travail que j'ai fourni parce que j'ai vraiment travaillé dur ». Phinney et son vélo de chrono, le BMC TM01, étaient parmi les cinq plus rapides à tous les temps intermédiaires de la course de 57,8 kilomètres, alors que Pinotti a plutôt commencé doucement, en enregistrant le 11ème et neuvième temps aux deux premiers chronos intermédiaires. Pinotti a indiqué que sa stature avait été un problème sur une course qui n'était quasiment que sur du plat et en ligne droite. « Sur ce genre de course, le plus important, c'était plutôt l'aérodynamique et pas le poids », a-t-il dit. « Donc, sur le plan physique, j'étais limité. Je pense avoir réalisé une performance comparable à celle des derniers Jeux Olympiques, où j'ai fini cinquième. Ici, je termine septième, mais le niveau était un peu plus élevé. Je suis donc plutôt satisfait ».