Veuillez choisir votre pays et votre langue
Suisse, Français

team news

Dominik Nerz (ici lors de la 4ème étape) a réalisé sa meilleure arrivée à la Vuelta a España ce lundi.  (©BMC/Tim De Waele.)
Dominik Nerz (ici lors de la 4ème étape) a réalisé sa meilleure arrivée à la Vuelta a España ce lundi. (©BMC/Tim De Waele.)

Vuelta a España, 10ème étape : la meilleure arrivée de Nerz

2. septembre 2013

Dominik Nerz, du BMC Racing Team, est arrivé 15ème de l'arrivée la plus difficile de la Vuelta a España ce mardi. Son coéquipier Ivan Santaromita sort du top 10 après être arrivé plus de trois minutes après le vainqueur de l'étape en solo et nouveau leader de la course Chris Horner (RadioShack Leopard).

Actif dans l'échappée
Santaromita a déclaré qu'il ne s'était pas senti bien pendant la course de 186,8 kilomètres qui s'est terminée par une ascension sinueuse et étroite menant à l'Alto de Hazallanas. « Ce n'était pas une bonne journée pour moi. Je n'avais pas de bonnes sensations », a déclaré le champion italien sur route. « Je suis en forme, mais ça arrive, d'avoir une journée comme celle-ci quand on ne se sent pas si bien que cela. Nous verrons ce qui va se passer, maintenant. Il reste encore quelques étapes qui pourraient m'aller ». Santaromita est 13ème au général, à 4:35 de Horner, tandis que Nerz a fait son entrée dans le top 20 avec sa meilleure arrivée sur les 10 premières étapes. « Dominik Nerz a été très fort aujourd'hui et hier », a déclaré Yvon Ledanois, Directeur Sportif Adjoint au BMC Racing Team. « La semaine prochaine et la semaine suivante, il va sans aucun doute tenter une victoire d'étape ». En cette veille de première journée de repos sur la course de trois semaines, le BMC Racing Team a été actif dans les échappées, avec Martin Kohler, Yannick Eijssen et Nerz qui s'y sont tous glissés. Kohler est celui qui a le mieux réussi. Son groupe d'échappée a bénéficié d'une avance de près de six minutes avant de se faire absorber dans l'avant-dernière ascension par un groupe qui les poursuivait et dans lequel se trouvaient Nerz et Santaromita. « Le départ était vraiment fou », a déclaré l'ex-champion suisse sur route. « Beaucoup de vent, des montées, des descentes, avec un vent de face. C'était comme si tout le monde voulait faire l'échappée aujourd'hui ».