Veuillez choisir votre pays et votre langue
Suisse, Français

team news

Taylor Phinney a conservé la tête du classement général réservé aux meilleurs jeunes. (©BMC/Tim De Waele.)
Taylor Phinney a conservé la tête du classement général réservé aux meilleurs jeunes. (©BMC/Tim De Waele.)

Tour du Qatar, 4e étape: Brent Bookwalter 2e du classement général

6. février 2013

Brent Bookwalter du BMC Racing Team a cédé la tête du classement général, mercredi au terme de la 4e étape du Tour du Qatar. Vingt-quatre heures après son premier succès, Mark Cavendish (Omega Pharma-Quick Step) s’est imposé une seconde fois et a hérité du maillot de leader grâce au jeu des bonifications.

Pas de blessures graves
Brent Bookwalter et plusieurs coureurs du BMC Racing Team se sont retrouvés à terre dans le dernier kilomètre des 160 km au menu de la journée mais tous ont été crédités du temps du vainqueur. Grâce aux dix secondes de bonification grappillées suite à sa victoire, Mark Cavendish s’est emparé du maillot or de leader avec deux secondes d’avance sur Brent Bookwalter.  Ce qui n’empêche pas les autres coureurs du BMC Racing Team de truster les places d’honneur puisque Taylor Phinney occupe la 3e à huit secondes, Adam Blythe la 4e à 9 secondes, alors que Greg Van Avermaet et Michael Schär figurent respectivement au 5 e et 6 e rang à 12 secondes de Cavendish. Si les coureurs du BMC Racing Team n’ont subi de blessures graves dans la chute, aucun ne s’est classé dans le top-10 de l’étape.

Des arrivées au sprint effrayantes
Directeur sportif adjoint du BMC Racing Team Jackson Stewart a demandé à ses hommes de préparer le sprint en faveur d’Adam Blythe quand le peloton est revenu, à 10km de la ligne, sur une échappée de trois hommes. «Il faut le reconnaître. Nous sommes passés à côté de notre sprint. Et ce n’était pas la faute à la chute survenue après la flamme rouge. Nous n’avons pas su nous regrouper et Blythe était absent. » De son côté, Taylor Phinney, toujours en tête du classement général  des jeunes, a avoué être «meurtri et un peu cassé» suite à sa chute. Ce qui n’est pas venu l’empêcher de vouloir aider Adam Blythe à améliorer son classement. «Dans des conditions plus faciles que lors de la première étape, tout le monde est encore frais pour le sprint. Posséder des jambes fraîches ne suffit pas à donner les garanties pour un sprint sans incident. De mon côté, je préfère de beaucoup le scénario de la première étape. Tout le monde était très fatigué par les efforts consentis dans le vent et les bordures. Et c’est beaucoup moins effrayant lors des arrivées qui se terminent par un sprint massif.  »