Veuillez choisir votre pays et votre langue
Suisse, Français

team news

Cadel Evans est remonté à la 2e place du classement général grâce à sa belle 3eplace dans la 4e étape. (©BMC/Tim De Waele.)
Cadel Evans est remonté à la 2e place du classement général grâce à sa belle 3eplace dans la 4e étape. (©BMC/Tim De Waele.)

Tour d’Oman, 4e étape: Cadel Evans remonte au 2e rang du classement général

14. février 2013

Cadel Evans du BMC Racing Team a terminé 3e au sommet de la Montagne Verte et occupe désormais la 2e place du classement général à deux journées de la fin du Tour d’Oman.

Cadel Evans très satisfait
Le jour (jeudi) de son 36e anniversaire, Cadel Evans a terminé à 22 secondes de Joaquim Rodriguez (Katusha) vainqueur de la 4e étape et 18 secondes derrière Christopher Froome (Sky Procycling). Le vainqueur du Tour de France 2011 est arrivé 5 secondes devant le gagnant du Tour d’Espagne 2012 Alberto Contador (Team Saxo-Tinkoff) et 14 secondes avant Vincenzo Nibali, lauréat de la Vuelta en 2010. «Je suis venu sur cette épreuve en toute décontraction tout en sachant que j’avais effectué une bonne préparation durant l’intersaison », a déclaré Cadel Evans. «C’est ma première course et je l’ai pris comme mon véritable premier test. Alors je dirais que je suis très satisfait. Je n’aurais pas pu demander plus de moi-même dans le final.» Au classement général, Cadel Evans pointe désormais au  2e rang à 24 secondes de Christopher Froome, 2e du Tour e France 2012, qui a détrôné Peter Sagan (Cannondale). L’Australien possède une seconde d’avance sur Alberto Contador désormais 3e. A relever que Yannick Eijssen (10e à 1’09’’) et Steve Cummings (13e à 1’18’’) figure aussi dans le top-15 de l’étape-reine.

Brent Bookwalter dans l‘échappée
Brent Bookwalter a parfaitement lancé la journée pour permettre aux autres coureurs du BMC Racing Team d’attaquer l’ascension finale dans les meilleures conditions. L’Américain est parvenu à prendre l’échappée matinale en compagnie de quatre coureurs lors de cette étape longue de 152,5 km. Les fugitifs ont compté jusqu’à quatre minutes et demie d’avance avant d’être repris dans les derniers kilomètres.  Directeur sportif du BMC Racing Team, John Lelangue s’est félicité du travail effectué par ses protégés. «Aujourd’hui, toute l’équipe mérite un grand coup de chapeau. Avec Brent (Bookwalter) dans l’échappée, tout s’est révélé plus facile. Saxo-Tinkoff, Sky et Astana ont dû chasser toute la journée. Et cela a permis à nos coureurs de s’économiser en vue du final.» Pour sa part, Yannick Eijssen a insisté sur les bienfaits de son rigoureux programme d’entraînement commencé au mois de novembre.  «C’est le premier jour où j’ai pu me tester et il s’est avéré que j’étais bien. Le final a nécessité un engagement de tous les instants parce que l’étape n’était pas difficile avant le début de l’ascension. Tout le monde était donc frais. J’ai donc puisé au fond de moi-même tout ce qui me restait d’énergie dans les derniers kilomètres.» Pour John Lelangue, l’étape de vendredi, longue de 144 km mais comprenant trois ascensions, constituera la dernière chance pour modifier le classement général. «J’espère que nous pourrons placer dans une échappée l’un de nos coureurs pas trop loin au général. Il pourrait constituer une menace pour les favoris et ces derniers seront alors obligés de travailler.

Ecoutez les interviews de Yannick Eijssen, Cadel Evans et John Lelangue sur l’Audio-Line du BMC Racing Team.