Veuillez choisir votre pays et votre langue
Suisse, Français

team news

Cadel Evans affiche son maillot jaune avant le début de la 9ème étape (photo Georges Lüchinger).
Cadel Evans affiche son maillot jaune avant le début de la 9ème étape (photo Georges Lüchinger).

Tour de France, étape 9 : Evans a fait la course avec un coude cassé

13. juillet 2010

Saint-Jean-de-Maurienne, France

Une fracture du coude gauche a empêché Cadel Evans de l’équipe BMC Racing de défendre son avance mardi au cours d’une difficile  étape montagneuse sur le Tour de France.

La montée finale trop difficile
Le champion du monde a perdu le contact sur les pentes du Col de la Madeleine et a dû rendre le maillot jaune après avoir été en tête pendant une journée seulement. Après qu’Evans eut passé la ligne d’arrivée en 42ème position, à 8 :09 du gagnant de l’étape Sandy Casar (Française Des Jeux), le président de l’équipe BMC Racing Jim Ochowitz a révélé qu’Evans s’était cassé le coude au cours d’une chute dans les premiers kilomètres de l'étape de dimanche.

Les coéquipiers l’ignoraient
« Nous avons décidé de n’en parler à personne et de faire comme si de rien n’était en course » expliqua Ochowicz. « Nous ne souhaitions pas que les concurrents l’apprennent et qu’ils l’attaquent pendant la course sur les premières montées. Nous n'étions pas sûrs de ce que ça allait donner. Il ne peut pas bouger librement son coude, c’est pourquoi il lui est difficile de rester avec le groupe. A la fin, la blessure a eu raison de lui. »

En souffrance, mais avec beaucoup de plaisir
Evans dit qu’il avait fait tout son possible sur l'étape de 204 kilomètres au vu des circonstances. « Je n’étais pas au même niveau que sur l’étape 8 » déclara-t-il. « J’ai fait une grosse chute au début de cette journée et j'en paie vraiment les conséquences. Je souffre sur mon vélo chaque jour, mais je le fais avec plaisir. Les gars et l’équipe m’ont soutenu et ont cru en moi dans la totalité de ce projet. Je suis désolé de les avoir laissé tomber. »

Evans va continuer
Le médecin de l’équipe BMC Racing, le Dr. Max Testa, indiqua que la radio passée dans une clinique de Morzine dimanche a révélé la fracture. Evans va continuer la course, sauf si un risque de dommage permanent est avéré. « Il s’agit d’une fracture stable, petite, mais très douloureuse. Cadel est un coureur très résistant, c’est pourquoi il s'en sort très bien. Il a fait tout ce qu’un être humain pouvait faire. »