Veuillez choisir votre pays et votre langue
Suisse, Français

team news

En franchissant la ligne d´arrivée Mardi Cadel Evans ne savait pas encore qu´il avait remporté cette quatrième étape. (©BMC/Tim de Waele.)
En franchissant la ligne d´arrivée Mardi Cadel Evans ne savait pas encore qu´il avait remporté cette quatrième étape. (©BMC/Tim de Waele.)

Tour de France, 4ème Étape: Victoire pour Evans

5. juillet 2011

Mûr-de-Bretagne, France

Cadel Evans de l´équipe BMC Racing Team s´est imposé lors de la quatrième étape du Tour de France Mardi en devançant le triple vainqueur de l´épreuve Alberto Contador (Saxo Bank Sungard) dans un sprint à deux en haut du Mur de Bretagne.

Trop tôt pour se prononcer

«  Je ne sais pas si je suis le maitre de l´arrivée en côte mais aujourd´hui c´était très difficile avec le vent et tous les aléas de la course » expliquait Evans. «  Cela s´est joué à très peu de choses et en passant la ligne je ne savais pas si j´avais gagné. » Cette victoire d´étape sur le Tour de France est la seconde pour l´Australien en 2011 et la sixième au total pour l´équipe BMC Racing Team. Le Champion du Monde sur route 2009 s´était déjà imposé lors de la sixième étape de Tirreno-Adriatico avant d´en remporter le classement général, Evans également vainqueur du Tour de Romandie 2011. Quelques semaines avant le Tour il avait également terminé second du Critérium du Dauphiné.

Une petite frayeur
A 20 kilomètres de l´arrivée l´Australien s´est fait une première petite frayeur en crevant puis une seconde en se voyant bloqué la route par une moto caméra ayant chuté juste devant lui. Heureusement pour Evans la moitié de l´équipe BMC Racing Team s´est alors mis à son service pour le remonter à l´avant du peloton. « La réaction de l´équipe a été exemplaire. Quatre coureurs se sont immédiatement arrêtés et portés au secours de Cadel » commentait le Directeur Sportif de l´équipe BMC Racing Team John Lelangue. « Le plus important c´est que nous n´ayons pas paniqué. Nous étions au milieu du peloton lorsque s´est arrivé et il ne fallait pas prendre de risques inconsidérés pour rétablir la situation. Nous avons patiemment attendu de virer pour reprendre le vent de dos et produire notre effort pour revenir. »

L´aide d´Hincapie
A quatre kilomètres de l´arrivée le coureur de l´équipe BMC Racing Team George Hincapie (16ème participation au Tour) s´est positionné en tête de peloton et a imprimé un rythme soutenu afin d´opérer une sélection par l´arrière avant d´arriver au pied du Mur de Bretagne. Evans raconta par la suite s´être callé dans la roue du Philippe Gilbert (Omega Pharma Lotto), vainqueur de la première étape. « Phil était sans aucun doute l´homme à surveiller. C´était un finish très particulier avec le vent et les conditions de course. Je suis agréablement surpris je dois dire. » À la question s´il pouvait enfin s´imposer cette année après avoir terminé deux fois deuxième en 2007 et 2008, Evans répondit « J´espère vraiment que cette année sera la bonne pour moi, pour l´instant tout se passe bien. Je suis déjà passé tout près d´une victoire donc on verra en temps et en heure. Pour l´instant je reste concentré. » Evans pointe à la seconde place du général à une seconde du Norvégien Thor Hushovd (Garmin-Cervélo).