Veuillez choisir votre pays et votre langue
Suisse, Français

team news

Philippe Gilbert (à gauche) a été battu d'un demi-mètre par Peter Sagan. (©Sirotti.)
Philippe Gilbert (à gauche) a été battu d'un demi-mètre par Peter Sagan. (©Sirotti.)

Gilbert du BMC Racing Team, prend la deuxième place à la Flèche Brabançonne

10. avril 2013

Philippe Gilbert s'est fait dépasser sur la ligne d'arrivée par Peter Sagan (Cannondale Pro Cycling) ce mercredi. Le coureur du BMC Racing Team passe ainsi tout près de sa première victoire de la saison en tant que champion du monde sur route en titre.

« J'y étais presque »

Sagan a lancé le sprint sur la gauche de Gilbert dans les derniers mètres et remporte la victoire de la course qui faisait 199,9 kilomètres. « J'étais confiant pour le sprint parce que j'étais déjà dans sa roue sur les cinq derniers kilomètres, et j'étais vraiment concentré », a déclaré Gilbert. « J'y étais presque ». Vainqueur de la course en 2011 et deuxième en 2008, Gilbert a été assisté par son coéquipier Greg Van Avermaet pour lancer une attaque à 18 kilomètres de l'arrivée, ce qui a provoqué une cassure dans le peloton. Pendant que Gilbert marquait Sagan dans les deux deniers kilomètres, Van Avermaet a suivi Nikolas Maes (Omega Pharma-Quick Step) sur sa lancée, avant d'être lui-même à l'origine d'une attaque. Mais le quatrième au Paris-Roubaix a été rattrapé et dépassé dans la dernière côte, laissant donc le sprint à Gilbert et Sagan. Björn Leukemans (Vacansoleil-DCM Pro Cycling Team) arrive troisième, à trois secondes.

Une sixième place pour Van Avermaet

Au résultat, Gilbert fait une seconde deuxième place sur la saison, puisqu'il était aussi arrivé deuxième lors de la 6ème étape du Paris-Nice le mois dernier. « C'est toujours mieux de gagner, mais nous avons fait une grande course et nous avons joué nos cartes sur le final », a déclaré Gilbert. « Ça donne énormément confiance à l'équipe et à moi également. Mais c'est sûr, c'est toujours mieux de gagner ». Van Avermaet est donc arrivé sixième à 12 secondes, et son coéquipier Danilo Wyss prend la 15ème place. « Au début de la course, je ne me sentais pas très bien », a déclaré Van Avermaet. « Mais après avoir attaqué avec Philippe, j'avais toujours de bonnes jambes. Nous avons fait un bon travail d'équipe pour attaquer à ce moment-là ».

Une confiance accrue

John Lelangue, Directeur Sportif au BMC Racing Team a dit que le travail d'équipe que l'on a pu voir dans les moments décisifs de la course, est de bon augure pour la première des Classiques Ardennaises, l'Amstel Gold Race, qui aura lieu dimanche. « Des gars comme Martin Kohler, Klaas Lodewyck, Danilo Wyss et Adam Blythe ont fait un sacré boulot pour protéger Phil et Greg, et ensuite leur permettre de se lancer à deux tours de l'arrivée », a-t-il dit. Je suis vraiment content de ce que j'ai vu aujourd'hui. Nous n'avons peut-être pas gagné, mais le plus important est de ressortir de cette course avec une confiance accrue. Nous avons aussi pu montrer que nous avions bien fait de mettre Greg au Paris-Roubaix et à la Flèche Brabançonne, et enlever le Tour des Flandres à Philippe pour qu'il arrive ici bien préparé après le Pays Basque ».