Veuillez choisir votre pays et votre langue
Suisse, Français

team news

L’équipe BMC Racing a signé huit nouveaux coureurs pour 2011. (Photo : Tim de Waele)
L’équipe BMC Racing a signé huit nouveaux coureurs pour 2011. (Photo : Tim de Waele)

BMC Racing Team signe pour Tim Roe

24. septembre 2010

Santa Rosa, California

L’équipe BMC Racing a ajouté à sa liste toujours plus longue de jeunes coureurs prometteurs le grimpeur Australien Tim Roe, âgé de 20 ans.

« Ça va être fantastique »
Roe a déclaré que plusieurs facteurs l’ont attiré vers l’équipe BMC Racing, notamment l’opportunité d’être un coéquipier de son compatriote Cadel Evans. « Le fait que l’équipe s’agrandisse de jour en jour est très excitant, » confie Roe. « C’est déjà l’une des meilleures équipes au monde. Ça va être fantastique de pouvoir courir aux côtés de Cadel et de lui donner un coup de main. » Après l’Américain Taylor Phinney, Roe est le deuxième coureur à signer pour l’équipe BMC Racing cette semaine.

Pas de pression immédiate
Jim Ochowicz, président de BMC Racing a déclaré que Roe apprendrait des vétérans de l’équipe, et se mêlerait parfaitement à eux. Il ajoute : « Tim est l’une des étoiles montantes des années à venir, il s'intègrera parfaitement avec les autres nouveaux professionnels avec lesquels nous avons signé. » Le directeur sportif John Lelangue a révélé que les acquisitions de Roe, Phinney et du Belge Yannick Eijssen sont des investissements à long terme. « Ils courront sans aucune pression la saison prochaine » a-t-il précisé. « Nous mettrons Tim et Yannick dans les courses d’étape d’une semaine, où ils pourront apprendre de nos leaders. Pour ces trois jeunes hommes, les résultats seront là dans deux ou trois ans. »

Des résultats impressionnants
Roe a montré son potentiel cette année en remportant le maillot du meilleur grimpeur pendant deux jours lors du Santos Tour Down Under au mois de janvier. Il a fini second au classement général à l’Internationale Thüringen-Rundfahrt en Allemagne en juin et 11e au classement général lors du Larry H. Miller Tour of Utah en août. Il visait le Tour de l’Avenir qui s'est tenu ce mois-ci, mais s’est effondré à la deuxième étape et a finalement abandonné plus tard. « J’étais parti pour faire une bonne course et me sentais bien, mais j'ai fini par terre, » explique-t-il. « Malheureusement, cela a anéanti tous mes espoirs de concourir pour les championnats du monde. »