Veuillez choisir votre pays et votre langue
Suisse, Français

team news

Silvan Dillier remporte le maillot jaune à deux étapes de la fin du Tour de Normandie.
Silvan Dillier remporte le maillot jaune à deux étapes de la fin du Tour de Normandie.

Dillier, du BMC Development Team, prend la tête du Tour de Normandie

22. mars 2013

Silvan Dillier, du BMC Development Team, a pris la tête du classement général du Tour de Normandie ce vendredi en arrivant avec un groupe de 10 coureurs, à 23 secondes d'Anthony Charteau (Team Europcar), qui avait remporté la 4ème étape. Il reste deux étapes, et l'ancien champion national sur route suisse a une avance de sept secondes sur Alexandre Blain (Team Raleigh), qui occupait avant lui la première place.

Un gros travail d'équipe

Dillier, qui avait seulement couru le GP de Lillers ce mois-ci, a dit qu'il n'était pas certain de son état de forme pour cette course française d'une semaine. Mais il est arrivé septième lors du prologue de 3,4 kilomètres dimanche dernier, et fait une troisième place mercredi et se classe troisième au général, à 13 secondes du leader. « J'espérais vraiment être en forme ici, alors maintenant, je suis content de voir que ça va bien », a déclaré Dillier. Bien sûr, maintenant, j'ai un peu de pression sur les épaules, mais nous devons rester calmes et faire de notre mieux, et après, nous verrons ce que nous pourrons faire. Demain, l'étape sera difficile. Mais toute l'équipe restera à l'avant du peloton ». Dans l'étape de 155 kilomètres ce vendredi, le BMC Development Team a pourchassé une échappée de 16 coureurs qui a volé en éclats après être arrivée sur le circuit final. « Nous n'avons pas paniqué et les gars ont vraiment fait du bon boulot aujourd'hui », a déclaré Rik Verbrugghe, Manager Général du BMC Development Team. « Ils ont parfaitement roulé, et ce, depuis le début de la course ».

Des secondes de bonus

Dillier et son petit groupe sont sortis du groupe d' échappés dans les derniers kilomètres tandis que Blain a râté le coche et est arrivé 20 secondes après. Il ne reste que deux étapes : celle de samedi, 183 kilomètres entre Gouville-sur-Mer et Bagnoles-de-l'Orne, et celle de dimanche, 137 kilomètres entre Bagnoles-de-l'Orne et Caen. Verbrugghe a dit que la course de samedi peut se jouer aux secondes de bonus. « Demain, ce sera l'étape la plus difficile, mais les bonifications devraient faire la différence », a-t-il dit. « Blain est un sprinter puissant et il y a un bonus de 10 secondes en franchissant la ligne d'arrivée, et il n'est qu'à sept secondes. Mais Silvan est aussi très rapide au sprint ».