Veuillez choisir votre pays et votre langue
Benelux, Français

team news

Greg Van Avermaet (à gauche) a fêté sa troisième montée sur le podium ce jeudi. (©Casey B. Gibson, www.cbgphoto.com.)
Greg Van Avermaet (à gauche) a fêté sa troisième montée sur le podium ce jeudi. (©Casey B. Gibson, www.cbgphoto.com.)

Tour de l'Utah, 3ème étape : Van Avermaet une seconde fois deuxième

9. August 2013

Greg Van Avermaet est arrivé deuxième pour la deuxième journée d'affilée au Larry H. Miller Tour de l'Utah. Il reste deuxième au classement général et prend la tête du classement par points. Mais le BMC Racing Team se demande ce qu'il se serait passé s'il avait été aidé dans la poursuite du coureur échappé Lachlan Morton, de Garmin-Sharp, qui a gagné l'étape de 191,9 kilomètres et prend la tête du classement général.

Aucune aide dans la poursuite
Lorsque Morton a attaqué dans les portions les plus raides de l'ascension du Mont Nebo, personne n'a suivi. L'Australien a rattrapé quelques rescapés d'une échappée qui avait éclaté, prenant ainsi une avance de plus d'une minute, qui était encore de 34 secondes lorsque Van Avermaet a battu Lucas Euser (UnitedHealthcare Pro Cycling) dans un sprint de 20 coureurs représentant neuf équipes différentes, dont le groupe de poursuivants. « Personne ne voulait participer (à la poursuite) », a déclaré Jackson Stewart, Directeur Sportif Adjoint au BMC Racing Team. « Ce qui est certain, c'est que nous savions tous qu'au sommet – où ce n'était ni en montée, ni en descente – nous devions être proches d'une minute. Et nous n'allions pas le faire dans la descente. Michael Schär et Jakub Novak ont donné tout ce qu'ils pouvaient pour le rattraper, mais ce n'était pas suffisant. Arriver deuxième, c'est génial, mais c'est décevant car nous savions que nous avions de bonnes chances de gagner une nouvelle fois. Quand Greg s'implique autant qu'il l'a fait dans une ascension comme celle-ci, il mérite de gagner ». Au classement général, Van Avermaet est à 22 secondes de Morton, et Euser, à 40 secondes. Seuls 17 coureurs sont arrivés dans la minute qui suivi, et il reste trois étapes.

Warbasse dans l'échappée
Van Avermaet a déclaré que lorsque Morton a lancé son attaque, il ne pouvait pas y répondre à cet instant. « Nous avions essayé de le rattraper avec Michi, Jakub et Yannick (Eijssen), mais pour moi, c'était difficile à ce moment », a-t-il dit. « Je pense que nous atteignions tous nos limites. Ensuite , c'était tout en descente jusque l'arrivée ». Gagner le sprint massif, qui lui fait prendre le maillot du meilleur sprinteur, était moins difficile que son attaque de mardi, lorsqu'il a décroché sa cinquième victoire et la tête de la course après la 1ère étape. « C'est toujours un peu difficile avec un sprint en descente, mais Michi (Schär) m'a bien emmené à 500 mètres de l'arrivée », a-t-il dit. « J'ai commencé à sprinter à 200 mètres de l'arrivée et c'était facile de gagner. C'est donc un peu décevant que ce gars soit parti ». Au début de la course, Larry Warbasse du BMC Racing Team, a fait partie d'une échappée de 20 hommes qui a bénéficié d'une avance allant jusque quatre minutes, avant d'éclater dans au pied de la montée finale. « C'est certainement l'échappée la moins coopérative à laquelle j'ai participé », a déclaré Warbasse. « Je pense que l'on a demandé à de nombreuses grosses équipes de ne pas travailler. Donc, de nombreux gars se sont posés. Ce sont les équipes continentales qui ont fait le plus gros du travail ». Le circuit de vendredi, qui ne sera que de 54,7 kilomètres, comprendra une ascension de 1082 mètres.

Ecoutez l'intégralité des commentaires de Stewart, Van Avermaet et Warbasse sur l'Audio Line du BMC Racing Team.