Veuillez choisir votre pays et votre langue
Benelux, Français

team news

L'effondrement de la signalisation gonflable de la course a obligé Rui Costa et Tejay van Garderen (en rouge) à prendre des mesures radicales pour continuer dans la descente. (©BMC/Tim De Waele.)
L'effondrement de la signalisation gonflable de la course a obligé Rui Costa et Tejay van Garderen (en rouge) à prendre des mesures radicales pour continuer dans la descente. (©BMC/Tim De Waele.)

Tour de Suisse, 7ème étape : Van Garderen Troisième, Frank toujours en tête

14. juin 2013

Mathias Frank du BMC Racing Team reste en tête du classement ce vendredi après l'étape reine du Tour de Suisse. Son coéquipier Tejay van Garderen est arrivé troisième de la journée et passe de la neuvième à la sixième place du général.

'Je me suis battu'
Non loin du sommet de la dernière ascension de l'étape de 206 kilomètres, van Garderen était capable de rester avec un groupe de trois coureurs – le vainqueur de l'étape Rui Costa (Movistar Team), le deuxième, Bauke Mollema (Blanco Pro Cycling Team) et  Thibaut Pinot (FDJ). Frank a déclaré qu'il s'était battu avec l'altitude à cet endroit et qu'il a n'a pas pu conserver le rythme. « Je savais que je devais rouler à mon rythme quand ils ont attaqué », a-t-il dit. « Je n'ai tout simplement pas pu rester dans leurs roues. Je me suis battu et j'ai tout donné. Mais je suis vraiment senti bien dans la descente. En m'entraînant, je savais que je pourrais reprendre du temps et limiter les écarts ». Le groupe d'attaque de Frank a quelque peu profité de l'effondrement d'une signalisation gonflable sur le parcours, ce qui a forcé les leaders à quasiment s'arrêter.

Une avance de 13 secondes
John Lelangue, Directeur Sportif au BMC Racing Team, a dit qu'il surveillait l'écart entre les deux groupes dans l'ascension et a demandé à van Garderen de se mettre dans les roues de ses compagnons d'échappée. « Tejay s'apprêtait à attendre si l'écart diminuait », a-t-il dit. « Mais il s'est maintenu entre 20 et 24 secondes. Il n'y avait donc aucune raison de ralentir. Il est juste resté dans leurs roues. Je pense que c'était une sage décision car Mathias n'était pas seul. Il y avait d'autres prétendants au podium avec lui ». Costa, qui était troisième au général, prend la deuxième place, 13 secondes derrière Frank, en arrivant 22 secondes avant le groupe de Frank. Roman Kreuziger (Team Saxo-Tinkoff) passe de la deuxième à la troisième place avec 23 secondes de retard sur la tête du classement, en arrivant avec le groupe de Frank. Van Garderen a déclaré qu'il avait espéré tenter la victoire d'étape mais ne connaissait pas suffisamment bien l'arrivée sinueuse. « J'ai un peu foiré à la fin car je ne connaissais pas vraiment les virages », a-t-il dit. « Mais c'est chouette de toujours être en jaune ». 

Ecoutez l'intégralité des commentaires de Frank (en anglais et en allemand), Lelangue et van Garderen sur l'Audio Line du BMC Racing Team