Veuillez choisir votre pays et votre langue
Benelux, Français

team news

Cadel Evans (en tête) a indiqué qu'il ne s'attendait pas à ne pas pouvoir suivre le rythme.  (©BMC/Tim De Waele.)
Cadel Evans (en tête) a indiqué qu'il ne s'attendait pas à ne pas pouvoir suivre le rythme. (©BMC/Tim De Waele.)

Tour de France, 8ème étape : une journée difficile

6. July 2013

Cadel Evans du BMC Racing Team a fait savoir qu'il avait souffert au cours de cette journée, qui est l'une des plus difficiles du Tour de France au moment où la course a atteint les Pyrénées ce samedi.

Un rythme difficile à suivre
Evans a concédé 4:13 au vainqueur de l'étape Chris Froome, qui a remporté la victoire en solo avec 51 secondes d'avance sur Richie Porte de Sky Procycling, et prend la tête du classement général. « C'était ma pire journée sur le Tour et je suis en bonne santé. Je n'étais nulle part », a déclaré Evans. « Je savais que je n'étais pas à mon meilleur niveau, mais je ne m'attendais franchement pas à en être si loin ». Evans a d'abord perdu du terrain près du sommet de l'une des deux principales ascensions de la journée – le Col de Pailhères – sur l'étape de 195 kilomètres. Il est arrivé 26ème et se retrouve 23ème au classement général à 4:36 de Froome. « Sky a pris un rythme vraiment constant – dès qu'ils ont attaqué le Pailhères jusqu'à ce qu'ils soient au pied d'Ax 3 Domaines », a déclaré Evans. « Ils ont eu un rythme constant et solide. Peu de coureurs pouvaient les suivre ».

Van Garderen affecté par la chaleur
Tejay van Garderen du BMC Racing Team, meilleur jeune du Tour l'année dernière, est arrivé 12:15 après Froome, en 56ème position. Van Garderen a fait savoir qu'il avait bien plus souffert de la chaleur que des suites de sa chute lors de la première étape il y a une semaine. « La chaleur a vraiment commencé à me peser, c'est bizarre parce que je m'y suis beaucoup préparé avec le sauna et j'ai bien roulé en Californie et San Luis, et il y faisait vraiment chaud », a déclaré van Garderen. « Je ne pensais pas que cela allait être un problème. Mais aujourd'hui, elle semble m'avoir vraiment affecté ». Son coéquipier Michael Schär, qui a été pris dans une chute mercredi et vendredi – sur la dernière, il s'était blessé à l'épaule gauche – a réussi à terminer l'étape en 164ème position, à 31:15.

Ecoutez l'intégralité des commentaires d'Evans, Amaël Moinard et van Garderen sur l'Audio Line du BMC Racing Team consacrée au Tour de France.