Veuillez choisir votre pays et votre langue
Benelux, Français

team news

Le champion suisse sur route Michael Schär a souffert durant les quatre dernières heures de l'étape de ce vendredi après être tombé et s'être blessé à l'épaule gauche. (©BMC/Tim De Waele.)
Le champion suisse sur route Michael Schär a souffert durant les quatre dernières heures de l'étape de ce vendredi après être tombé et s'être blessé à l'épaule gauche. (©BMC/Tim De Waele.)

Tour de France, Stage 7: Schär Injures Shoulder

5. juillet 2013

Les radios n'ont pas révélé de fracture au niveau de l'épaule gauche de Michael Schär suite à sa chute ce vendredi au Tour de France. Mais reste à voir si le champion national suisse sur route et l'un des domestiques les plus fiables du BMC Racing Team, pourront prendre le départ de l'étape de samedi, nous informe le Dr Max Testa, Médecin en Chef de l'équipe.

'Je veux continuer'
Schär souffrait déjà de blessures suite à une chute collective peu avant l'arrivée de la 5ème étape mardi. Dans la chute de ce vendredi, il est tombé avec une douzaine d'autres coureurs sur un pont étroit où passait l'étape de 205,5 kilomètres. « L'impact a été si violent que mon épaule s'est déboîtée », a déclaré Schär. « J'étais si raide que je ne pouvais plus bouger convenablement. J'ai été lâché et j'ai dû remonter». Testa a fait savoir que la blessure de Schär – officiellement, une subluxation de l'épaule – sera surveillée de près pendant la nuit. « Nous verrons demain – comment il va récupérer cette nuit et si l'articulation va enfler », a déclaré Testa. « Nous allons l'ausculter demain matin pour voir si c'est prudent pour lui de monter sur un vélo ». Schär est optimiste. « Bien sûr, que je veux continuer », a-t-il dit, « mais si je peux uniquement rouler dans le peloton sans pouvoir apporter mon aide, il n'y a pas de raison pour que je reste dans la course ».

Les Pyrénées arrivent
Peter Sagan (Cannondale Pro Cycling) a remporté l'étape tandis que sept coureurs du BMC Racing Team sont arrivés dans le groupe de tête. Il y avait entre autres Philippe Gilbert (17ème), Tejay van Garderen (21ème) and Cadel Evans (25ème), qui est 22ème au général. Evans a indiqué que pour lui, les étapes de samedi et dimanche dans les Pyrénées seraient moins décisives que les cinq jours dans les Alpes la dernière semaine de course. « Je pense que nous verrons les premières sélections, et pour la première fois, qui est vraiment là pour essayer de gagner la course dans les Pyrénées », a déclaré Evans. « Bien sûr, nous avons perdu un peu de temps sur quelques prétendants au classement général avec le contre-la-montre – moi-même, par exemple. Mais la plupart des pertes de temps se font dans les Alpes ». Daryl Impey (Orica-GreenEdge) conserve la tête du classement pour la deuxième journée d'affilée, devant Edvald Boasson Hagen (Sky Procycling), qui est l'un des coureurs qui ont été impliqués dans la chute avec Schär.

Ecoutez l'intégralité des commentaires d'Evans, Gilbert (en français) et van Garderen sur l'Audio Line du BMC Racing Team consacrée au Tour de France.