Veuillez choisir votre pays et votre langue
Benelux, Français

team news

Cadel Evans pointe à une toute petite seconde du maillot jaune. (©Sirotti, www.sirotti.it.)
Cadel Evans pointe à une toute petite seconde du maillot jaune. (©Sirotti, www.sirotti.it.)

Evans surmonte une journée mouvementée

4. July 2011

Redon, France

L'équipe BMC Racing Team a parfaitement rempli sa tache en protégeant son leader Cadel Evans au cours d'une journée avec de grands moments de tension. Evans conserve sa troisième place au classement général.

Une étape nerveuse et dangereuse

"C'était une étape très nerveuse et dangereuse avec beaucoup de vent dans le final" commentait l'Australien une fois franchi la ligne."Il me semble que le Tour emprunte des routes de plus en plus étroites. C'est très bien pour le spectacle mais cela augmente considérablement les risques.Heureusement que George (Hincapie) et Marcus (Burghardt) m'ont maintenue en sécurité à l'avant du peloton." George Hincapie et son coéquipier Manuel Quinziato se sont fait prendre dans une chute à 25 kilomètres de la ligne d'arrivée."Heureusement plus de peur que de mal" commentait après coup le Directeur Sportif de l'équipe BMC Racing Team John Lelangue." Amaël Moinard et Ivan Santaromita ont fait un super boulot en ramenant George et Marcus à l'avant pour qu'ils puissent protéger Cadel dans le final d'étape."

Un finish en cote Mardi
Tyler Farrar (Garmin-Cervélo) s'est imposé lors du sprint massif alors que le classement général restait inchangé. Evans est toujours troisième à une seconde du maillot jaune Thor Hushovd (Garmin-Cervélo). " Mise à part la chute de George et de Manuel la journée s'est déroulée comme prévue" commentait Bookwalter." C'était très agréable pendant les deux premières heures de course mais aux abords des sprints intermédiaires les choses se sont corsées, le vent s'invitant à la fête. Je pense que nous nous en sommes bien sortis en protégeant bien Cadel. Le but est de rester constamment en éveil tout en ne consommant pas trop d'influx nerveux.Il faut essayer de toujours rester groupés, ne pas se disperser." Pour Cadel Evans l'important à présent sera de rester épargné de tout problème lors de l'étape de Mardi, étape qui se terminera par une ascension de 2 kilomètres du mur de Bretagne."Le positionnement sera primordial à l'abord de la dernière difficulté, c'est un bon endroit pour grappiller de précieuses secondes.Nous avons utilisé une tactique similaire lors de la première étape."