Veuillez choisir votre pays et votre langue
Benelux, Français

team news

Cadel Evans a pris de gros risques dans la descente pour distancer ses adversaires. (©Sirotti, www.sirotti.it.)
Cadel Evans a pris de gros risques dans la descente pour distancer ses adversaires. (©Sirotti, www.sirotti.it.)

Tour de France, 16ème Étape: Evans passe deuxième

19. juillet 2011

Gap, France

Cadel Evans de l'équipe BMC Racing Team est passé second du classement général suite à la 16ème étape. L'Australien a répondu à toutes les attaques dans la dernière montée avant de se lancer dans une descente parfaite sur les routes détrempées menant à Gap.

Une descente effrayante

Evans a repris du temps sur ses principaux rivaux lors de cette étape  longue de 162,5 kilomètres qui comptait comme principale difficulté le col de Manse à 11,5km de l'arrivée. L'ancien champion du monde, Alberto Contador (Saxo Bank-Sungard) et Samuel Sanchez (Euskatel-Euskadi)  ont attaqué dans le col de Manse et ont compté jusqu'à 30sec d'avance au sommet. Dans la descente l'Australien s'est alors transformé en voltigeur et a distancé ses deux compagnons. Il devance Contador et Sanchez de 3sec sur la ligne mais réalise surtout la bonne opération sur le maillot jaune Thomas Voeckler (Team Europcar) et Franck Schleck,ancien deuxième (Leopard Trek) auxquels il reprend respectivement 21 secondes. "Je ne m'attendais pas à reprendre autant de temps dans la montée" avouait Evans après coup."Je m'étais plutôt focalisé sur la descente car je savais qu'elle allait être technique et sinueuse. Cette descente m'avait vraiment fait peur l'année passée lorsque je l'ai faite le bras cassé."

Vigilance
Après l'étape Evans expliquait avoir été très bien placé à l'abord du dernier col à environ 20km de l'arrivée." George (Hincapie) et Marcus (Burghardt) m'ont parfaitement positionné en tête de peloton avant les deux derniers cols. A partir de là j'ai pris mes responsabilités. J'ai pris mon temps pour regarder ce qui se passait autour de moi, j'essaie de toujours rester vigilant surtout quand les choses sont aussi serrées au classement général." Evans termine 11ème de l'étape et se rapproche à 1:45 de Voeckler alors que c'est le champion du monde Thor Hushovd (Garmin-Cervélo) qui l'emporte dans un sprint à trois.

Les vues de Lelangue
Le Directeur Sportif de l'équipe BMC Racing Team John Lelangue admettait qu'il était surpris quant à l'écart qu'avait crée Evans ."Nous savions que nous avions une belle opportunité de reprendre du temps sur les Schleck et Ivan Basso dans la descente de la Rochette. Cadel voulait essayé d'y faire un petit break. Je ne m'attendais pas à un tel écart pour être honnête, c'est une bonne journée pour nous. Il nous reste une grosse semaine de montagne et le contre la montre de Grenoble. La course reste très ouverte."