Veuillez choisir votre pays et votre langue
Benelux, Français

team news

Tejay van Garderen (à gauche) a mené le train pour Cadel Evans dans la dernière ascension. (©BMC/Tim de Waele.)
Tejay van Garderen (à gauche) a mené le train pour Cadel Evans dans la dernière ascension. (©BMC/Tim de Waele.)

Tour de France, étape 11: Evans Passe A La Quatrième Place

12. juillet 2012

Cadel Evans du BMC Racing Team a perdu du terrain face à ses adversaires jeudi à l’issue du premier jour dans les Alpes au Tour de France, mais Tejay van Garderen a déclaré que son coéquipier peut récupérer d’une prestation qui l’a vu glisser de la deuxième à la quatrième place.

«Cadel Est Fort Mentalement»

Sur la montée finale vers l'arrivée de l'étape de 148 km, Evans a perdu le contact avec le groupe du leader de la course Bradley Wiggins (Sky Procycling). Son coéquipier Tejay van Garderen a attendu pour défendre le vainqueur du Tour de France sortant et lui a mené le train sur les six derniers kilomètres pour qu’il termine 11e de l’étape, 1:26 derrière Wiggins. « Cadel est fort mentalement, donc il ne va pas laisser cette journée lui baisser le moral», a déclaré van Garderen. « Il va continuer à se battre. Si Sky continue a perdre dans le nombre et Cadel passe outre aujourd'hui et se trouve dans un meilleur jour dans les prochains jours, nous pourrons reprendre du temps. »

 

Van Garderen Septième Du Classement Général

Evans est quatrième au classement général, à 3:19 de la tête de la course tandis que van Garderen a terminé 12e sur la scène et occupe le septième rang au classement général, à 6:57 d’écart. Malgré son statu d’équipier, van Garderen a réussi à conserver son avance dans la compétition du meilleur jeune. « C'était vraiment difficile », a déclaré van Garderen. « C'était une journée difficile. J'espérais que Cadel aurai de meilleures jambes, surtout état donné que Sky a été tellement mis sous pression toute la journée. C'était la première fois nous avons vu Wiggins isolé. Si nous pouvons faire de même sur la prochaine étape de montagne et que les jambes de Cadel sont au rendez-vous, tout est possible. Il y a encore un long chemin à parcourir. »

 

Attaque Planifiée

Sur le Col du Glandon avec environ 65 km à parcourir, Evans et van Garderen passa à l'attaque. Tout d'abord, van Garderen est sorti de la tête du peloton mené par Sky. Quelques instants plus tard, Evans a attaqué et finalement a rejoint son coéquipier. Les deux hommes ont creusé un écart de 17 secondes, tout en rattrapant un troisième coéquipier, Amaël Moinard, qui était au sein d'une échappée formée plus tôt. Le trio a travaillé ensemble afin d'augmenter l'écart de 20 secondes avant que suite aux efforts des quatre coureurs de Sky à l’arrière ils soient rattrapés. « Il nous semblait que Sky était sous pression et les choses semblaient aller pour le mieux, mais Cadel a eu un peu de mal à tenir ma roue, » a déclaré van Garderen. « Il a eu une journée sans. En temps normal, c’est lui qui m’aurait lâché. »


Lelangue Optimiste

Le Directeur Sportif du BMC Racing Team, John Lelangue, a déclaré que l'équipe adoptera une approche au jour le jour pour regagner du temps dans la course de trois semaines qui a encore neuf étapes à disputer. « Cadel est déçu bien sûr, » a déclaré Lelangue. « Nous avons fait de bonnes choses jusqu'à présent. Nous avons essayé de faire au mieux et je pense que l'équipe a bien fait aujourd'hui. Mais rattraper plus de trois minutes sera compliqué sachant que la course se conclura au contre la montre et il n'y a pas un si grand nombre d’arrivées au sommet  - et en regardant ce que fait l’équipe Sky ici. C’est toujours possible. Nous ne dirons pas aujourd'hui que c'est fini Nous allons continuer à nous battre jusqu'à Paris. »

 

Écoutez les commentaires complets de Lelangue (en anglais) et van Garderen (en anglais) sur la ligne audio du BMC Racing Team au Tour de France:

www.bmcracingteam.com/grand-tours/tour-de-france/audio/