Veuillez choisir votre pays et votre langue
Benelux, Français

team news

Taylor Phinney (deuxième en partant de la gauche) égale son meilleur résultat de la saison en arrivant troisième dimanche. (©Sirotti.)
Taylor Phinney (deuxième en partant de la gauche) égale son meilleur résultat de la saison en arrivant troisième dimanche. (©Sirotti.)

Phinney troisième au Tour de Toscane

28. avril 2013

Ce dimanche, Taylor Phinney est arrivé troisième au sprint sur le Tour de Toscane, égalant ainsi son meilleur résultat de la saison.

Mené à 100m de l'arrivée

Mattia Gavazzi (Androni-Venezuela) a remporté la course de 199,8 kilomètres. Ivan Rovny (Flaminia Fondriest), qui arrive deuxième, bat de peu Phinney sur la ligne d'arrivée. Phinney a dit qu'il connaissait bien le circuit final pour avoir déjà aidé son coéquipier Ballan sur cette course l'année dernière. « J'ai commencé à penser au sprint et viser la victoire dans les deux derniers kilomètres », a-t-il dit. « J'ai rattrapé un gars qui était parti plus tôt, à 300 mètres de l'arrivée. Je suis arrivé à sa hauteur 100m avant la fin, mais malheureusement, je n'avais plus suffisamment de puissance pour passer devant Gavazzi et Rovny. C'est chouette de revenir au au top sur une course comme celle-ci, surtout que le rythme a été intense toute la journée, avec des ascensions et des descentes ».

Une course exigeante

Le résultat de Phinney sur cette course qui passait près de son logement en Europe, vient égaler sa meilleure performance de la saison : une troisième place sur la 6ème étape du Tour d'Oman et une troisième place au général du Tour du Qatar en février. C'est aussi la troisième saison consécutive que BMC Racing Team voit l'un de ses coureurs sur le podium du Tour de Toscane, après la victoire l'année dernière de Ballan et la deuxième place de Mauro Santambrogio en 2011. Max Sciandri, Directeur Ajoint au BMC Racing Team, a dit que les six coureurs avaient joué un rôlé clé ce dimanche, en particulier Sebastian Lander et Larry Warbasse, qui a travaillé dur pour rattraper une échappée partie tôt. « En gros, nous avons eu deux belles journées de course en Italie », a déclaré Sciandri. « Taylor grimpe bien et c'était une course exigeante avec de nombreuses ascensions et descentes ».