Veuillez choisir votre pays et votre langue
Benelux, Français

team news

Les conditions météorologiques difficiles auxquelles les coureurs ont dû faire face se lisent sur le visage de Cadel Evans. (©BMC/Tim De Waele.)
Les conditions météorologiques difficiles auxquelles les coureurs ont dû faire face se lisent sur le visage de Cadel Evans. (©BMC/Tim De Waele.)

Tour d'Italie, 15ème étape : Pas de perte de temps pour Evans

19. May 2013

Cadel Evans du BMC Racing Team est resté avec les prétendants au podium et a montré une certaine agressivité dans l'ascension enneigée qui menait à l'arrivée pour conserver sa deuxième place au général du Tour d'Italie.



La météo a été un facteur
Evans a attaqué de lui-même à 700 mètres de l'arrivée et est arrivé huitième de l'étape qui a été remportée par Giovanni Visconti (Movistar Team). Evans a franchi la ligne en même temps que le leader de la course Vincenzo Nibali (Astana Pro Team) et quasiment tous les prétendants au podium. Il se maintient à 1:26 à six étapes de la fin. « Dans ces conditions, ce n'était pas vraiment favorable pour ce type d'attaque », a déclaré Evans. « Je n'ai pas passé une mauvaise journée mais je suis au moins de retour à mon niveau. Je n'ai pas perdu de temps, mais je n'en ai pas gagné non plus ». Evans a dit que certaines difficultés de la course étaient dûes à un facteur incontrôlable : la météo. « En tant que coureur, le simple fait de rester en bonne santé est vraiment difficile avec les changements météorologiques », a-t-il dit. « Le temps change tellement vite que nous avons à peine le temps de changer de vêtements. La troisième semaine de course arrive après une première semaine qui était déjà plus difficile que prévu et une deuxième semaine rendue plus dure en raison de la météo ».

Evans bien encadré
Le Giro profitera de sa deuxième journée de repos ce lundi sur trois semaines de course, avant de reprendre mardi avec une étape semi-montagneuse de 238 kilomètres. Le peloton est resté groupé jusqu'au pied de la première ascension de l'étape de ce dimanche, longue de 145 kilomètres, qui a été raccourcie de 4,25 kilomètres en raison de la neige, avant le sommet les Granges du Galibier (Monument Pantani). Fabio Baldato, Directeur Sportif Adjoint au BMC Racing Team, a dit qu'il avait été impressionné par le soutien qu'apportait l'équipe à Evans. « Dans les quatre derniers kilomètres, Steve Morabito et Ivan Santaromita étaient avec lui, ce qui est bon pour son moral », a déclaré Baldato. « Ensuite, Morabito l'a emmené dans la roue de Nibali car le vent de face devenait un vent de côté. C'était donc dangereux à ce moment en cas d'attaque ».


Ecoutez l'intégralité des commentaires de Baldato et Evans sur l'Audio Line du BMC Racing Team consacrée au Tour d'Italie.